Menno

Pays-Bas

Avec des années de compétition au compteur, Menno a récolté en quelques années tous les titres importants du circuit, à l'exception d'un seul. Mais avec sa victoire en nale du Red Bull BC One en 2014 (Paris), il a en n décroché celui qui lui manquait. Et ce n'est pas fini...
Réputé pour son approche créative du breakdance et son style reconnaissable entre mille, ce maître des baby-freeze, des slides et rolls a débuté en 2001, après avoir vu le clip de "It's Like That", de Run DMC. Au-delà de sa victoire au Red Bull BC One, Menno a aussi récolté un paquet de titres internationaux, du The Notorious IBE 2005 au Circle Kingz 2007 en passant par le UK B-Boy Championships en 2007 et 2013, le battle Hip OPsession, le Battle of the Year 2013 ou le Chelles Battle Pro 2014.
Tour à tour danseur ou juge, Menno est un b-boy complet parallèlement investi dans d'autres aspects de cette culture, enseignant la danse à travers des workshops ou repoussant les limites du genre en créant des shows avec lesquels il tourne sur les scènes du monde entier. Il est aussi réputé pour ses activités dans le gra ti et le design, des domaines dans lequel il opère sous le nom de Mennopoly.
« J'espère qu'on se souviendra de moi et de mon style quand je serai devenu trop vieux pour danser, j'espère être une inspiration pour les futures générations de danseurs ».

Pour lui, un bon b-boy doit allier le style, la personnalité et l'originalité. « Si tu veux remporter un battle, il faut combiner ces éléments et donner tout ce que tu as. Il faut être en phase avec la musique, être original, capable de freestyler en trouvant la bonne attitude ». Particulièrement féroce lorsqu'il entre en scène, il termine : « Je suis plutôt calme dans la vie de tous les jours mais dès que je commence à danser, je lâche les chiens, je libère la bête. J'ai beaucoup de respect pour mes adversaires mais un battle c'est comme une guerre. Dès que je pose un pied sur scène, je me l'approprie
totalement ».