Le double champion du monde vaincu par un jeune b-boy de 19 ans

Le héros local Issei Hori a remporté la finale mondiale Red Bull BC One au Japon face à Hong 10, le double champion du monde de 12 ans son aîné.

« 12 ans ? Ça fait plus de dix ans d'expérience de breakdance que je n'ai pas ! » A sa sortie de scène à Nagoya, le b-boy Issei était rayonnant.

« Cette différence d'âge signifie beaucoup », a-t-il déclaré, encore tout transpirant après son duel face à Kim Hong-Yeol, le b-boy coréen surnommé Hong 10. « Ma motivation n'en était que plus forte. »

Comme Taisuke Nonaka, un autre favori local, Issei vient de l'île de Kyushu, dans le sud du Japon. La foule de l'Aichi Prefectural Gymnasium les a acclamés l'un comme l'autre, tout au long de la soirée.

« C'était incroyable », a déclaré Issei dans un japonais très rapide. « Le public nous a tellement encouragés ! C'était de loin le show le plus important auquel j'ai jamais participé. Je suis vraiment très heureux. »

Hong 10, qui a remporté le titre en 2006 et 2013, est sorti de cette soirée dans un état d'esprit quelque peu différent. « Je suis triste », a-t-il avoué avec humilité en voyant son troisième titre lui échapper.

« 12 ans ? Ça m'a fait un choc. Je commence à me faire vieux... Le b-boying est une discipline difficile. Bien sûr, nous pouvons mettre à profit notre expérience, mais notre condition physique doit être au top. Je dois trouver le moyen de m'améliorer encore. »

« Issei est un remarquable b-boy. Il appréhende chaque battle comme une finale. Il est musical et son énergie est bonne. C'est l'un des meilleurs de la nouvelle génération... et même de l'ancienne ! »

A l'occasion de cette soirée, 16 b-boys originaires de 12 pays, dont trois anciens champions, se sont retrouvés à Nagoya.

« J'aime la manière dont BC One a évolué », a commenté Richard Colón, mieux connu sous son nom de scène, Crazy Legs. Aujourd'hui âgé de 50 ans, cet ancien b-boy originaire du Bronx, NYC, est un des pionniers du breakdance.

« La sélection était impressionnante. Chaque concurrent du battle de samedi a les qualités d'un b-boy moderne : puissance, explosivité, technique, variété et maîtrise des fondamentaux. Le vainqueur a largement mérité son titre. »

La finale internationale du Red Bull BC One à revoir en exclusivité sur Red Bull TV.